AGIR3

Communiqué : investiture de Jérémy ALDRIN

Sur proposition de la Commission Nationale d’Investiture, le Comité National d’Action d’agir_la droite constructive a pris la décision d’investir Jérémy ALDRIN pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Metz.

Jérémy ALDRIN, 35 ans, conseiller municipal de Metz depuis 2008, représente le renouvellement à Metz tout en ayant acquis une solide expérience et une certaine idée de sa ville, lors de ses deux mandats au service des Messins.

C’est un homme de valeurs et de convictions qui saura créer les conditions d’un large rassemblement. Son profil rassembleur permettra de faire émerger une liste unique des forces progressistes à Metz, notamment avec La République En Marche, le Modem et le Mouvement Radical.

Nous lui affirmons notre confiance pour mener à bien son projet pour les Messins, fruit de sa vision, de son ouverture et de son expérience, dans le cadre d’un dialogue nourri avec nos partenaires politiques.

 

Franck RIESTER
Président d’agir_

Alain CHRETIEN
Président de la Commission Nationale d’Investiture d’agir_

Télécharger le PDF

AGIR3

Communiqué : PJL Engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique

Les députés agir_ ont voté a l’unanimité pour ce texte, qui répond à de nombreuses attentes des élus, en permettant notamment de renforcer le rôle des communes et des maires dans les intercommunalités, de doter les maires de nouveaux pouvoirs de police et de reconnaître aux élus un cadre d’exercice à leur mandat, facilitant ainsi leur quotidien.

Ils seront attentifs aux conditions de mise en œuvre de ce texte sur les aspects concernant les intercommunalités, afin d’éviter tout risque d’instabilité, particulièrement dans les territoires ruraux.

 

Agnès FIRMIN – LE BODO (députée de Seine-Maritime)

Olivier BECHT (député du Haut-Rhin)

Porte-paroles d’Agir_ la droite constructive.

 

Télécharger le PDF

1

Rencontre des élus – 20 novembre 2019

Nous étions réunis autour de Franck Riester, à l’invitation de François Legaret, maire du 1er arrondissement, pour un événement convivial en marge du Salon des Maires.

Une centaine d’élus membres d’agir_ ou sensibles à nos idées sont venus de toute la France pour partager ce moment dans une atmosphère chaleureuse.

Ce fut l’occasion de rappeler que si les élus locaux sont les visages de la République partout en France, ils sont aussi le coeur d’agir_ et que nous nous appuyons sur leur expertise de terrain, au quotidien, pour bâtir des propositions qui répondent aux attentes des Français.

 

 

AGIR3

Plan d’Urgence pour l’Hôpital

Nous saluons les mesures du « Plan d’Urgence pour l’Hôpital » présentées par le Premier ministre suite aux attentes exprimées par le monde hospitalier.

Mesures de prise en compte de la réalité humaine, tout d’abord, avec les propositions faites pour les plus bas salaires, qui étaient une nécessité, pour reconnaître l’engagement et le travail des soignants. Les augmentations proposées, comme les aides spécifiques au logement pour les personnels d’Ile-de-France, permettront aussi de redonner de l’attractivité aux carrières hospitalières et de faciliter le recrutement.

 Le mécanisme de reprise de la dette à hauteur de 10Mds€ va également permettre de relancer l’investissement des hôpitaux et les mesures de simplification administratives soulager les personnels et dégager du temps de travail face aux patients. Augmenter de 1,5 Md€ sur trois ans le budget de l’assurance maladie représente une prise en compte réaliste des besoins, avec 300 millions investis dès 2020.

Le relèvement de l’Ondam sera soumis au vote des députés dans le cadre du PLFSS dans les prochains jours, nous serons au rendez-vous de ce débat majeur.

Agnès FIRMIN – LE BODO (députée de Seine-Maritime)
Olivier BECHT (député du Haut-Rhin)
Porte-paroles d’Agir_ la droite constructive.

AGIR3

Communiqué : présentation des nouvelles mesures du Gouvernement sur les questions migratoires

Ce matin le Premier ministre a présenté les nouvelles mesures du Gouvernement sur les questions migratoires. Nous saluons sa volonté de « reprendre le contrôle de notre politique migratoire sans rien céder aux populismes » et la réaffirmation du principe de souveraineté en la matière.

L’équilibre entre les droits et les devoirs se traduit effectivement par la lutte contre les détournements autant que par le renforcement, via une stratégie de quotas, de la nécessaire immigration professionnelle, sans laquelle des pans entiers de notre économie seraient mis en difficulté, comme l’a notamment évoqué notre collègue député Vincent Ledoux dans son rapport :https://agir-ladroiteconstructive.fr/wp-content/uploads/2019/08/RAPPORT- LEDOUX.pdf

Cette prise en compte des réalités du monde, s’adossant aux principes qui font la France, rejoint les valeurs de fermeté et d’humanité portées par agir_ la droite constructive.

Agnès FIRMIN – LE BODO (députée de Seine-Maritime)

Olivier BECHT (député du Haut-Rhin)

Porte-paroles d’Agir_ la droite constructive.

Télécharger le PDF

AGIR3

Communiqué : Investitures et soutiens pour les élections municipales

Le Comité National d’Action a, sur proposition de la Commission Nationale d’Investiture, validé les investitures des candidats suivants :

  • Fontainebleau : Frédéric VALLETOUX
  • Colomiers : Damien LABORDE
  • Châteauroux : Antoine BONNEVILLE
  • Grasse : Chems SALLAH

Le Comité National d’Action a également décidé de soutenir les candidats suivants :

  • Bordeaux : Nicolas FLORIAN
  • Mulhouse : Lara MILLION
  • Frontignan : Olivier BOUDET
  • Villemomble : Jean-Michel BLUTEAU
  • Compiègne : Daniel LECA

Les membres du Comité National d‘Action

Télécharger le PDF

AGIR3

Porter nos couleurs

Élections municipales des 15 et 22 mars 2020 : donner un cap à nos territoires !

Nous savons tous à quel point les Français sont attachés aux prochaines échéances électorales : les élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Au plus près des territoires, les Maires, leurs adjoints et l’ensemble des conseillers municipaux sont leurs interlocuteurs privilégiés. Acteurs de terrain et de confiance, ils sont les premiers remparts aux inquiétudes exprimées.

 

Agir_ a pour ambition d’être le parti des territoires. Les élus locaux constituent l’épine dorsale de la République, faire entendre leur voix constitue notre priorité. Nous participerons donc pleinement à ces élections pour faire vivre des projets de territoire portés par des équipes engagées pour assurer la cohésion de leur collectivité.

REJOIGNEZ-NOUS 

Nous enjoignons chaque citoyen engagé autour d’un projet pour sa commune à le porter devant le suffrage de ses concitoyens.

Vous êtes membres d’agir_ , vous avez pour projet de mener une liste dans votre commune pour les municipales ? Demandez l’investiture à agir_la droite constructive ! 

Je demande l’investiture d’agir_

Vous êtes membres d’agir_ et engagé derrière une tête de liste sans étiquette ou membre d’un autre parti ?

Vous êtes candidat et que vous souhaitez associer agir_la droite constructive à votre démarche politique locale ?

Je demande le soutien d’agir_

AGIR3

Commission Nationale d’Investiture

La Commission Nationale d’Investiture a pour fonction d’auditionner et de sélectionner les candidates et les candidats qui seront investis ou soutenus par agir_la droite constructive pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 

La Commission Nationale d’Investiture est composée de 10 membres et présidé par Alain CHRETIEN, Maire de Vesoul et membre cofondateur d’agir_la droite constructive :

Président : 
Alain CHRETIEN, Maire de Vesoul, cofondateur d’agir_

Membres :
Tokia SAIFI, ancienne Ministre, députée européenne honoraire, cofondatrice d’agir_

Claude MALHURET, ancien Ministre, Président du groupe Les Indépendants au Sénat, Vice-président cofondateur d’agir_

Pierre-Yves BOURNAZEL, député de Paris, conseiller de Paris, cofondateur d’agir_

Louis VOGEL, maire de Melun, Trésorier d’agir_

Agnès FIRMIN LE BODO, députée de Seine-Maritime, porte-parole cofondatrice d’agir_

Emmanuel CAPUS, sénateur du Maine-et-Loire, cofondateur d’agir_

Laure DE LA RAUDIERE, députée d’Eure-et-Loir, Vice-présidente cofondatrice d’agir_

Julien MIRO, responsable régional d’agir_ pour l’Occitanie et coordinateur du pôle Idées

Daniel-Georges COURTOIS, vice-président de la Métropole du Grand Paris, conseiller régional d’Ile de France et conseiller de Paris

 

AGIR3

Déclaration pour les municipales

DES ATTENTES PRECISES, DES SOLUTIONS STRUCTURANTES

Nous savons tous à quel point les Français sont attachés aux prochaines échéances électorales : les élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Au plus près des territoires, les Maires, leurs adjoints et l’ensemble des conseillers municipaux sont leurs interlocuteurs privilégiés. Acteurs de terrain et de confiance, ils sont les premiers remparts aux inquiétudes exprimées. En témoignent les derniers évènements « gilets jaunes », apportant une fois de plus la démonstration du rôle central de l’échelon communal.

Plus que jamais, ce rendez-vous démocratique doit assurer aux Français la preuve que leurs attentes ont été entendues et comprises. Pour ce faire, la cohésion des territoires doit impérativement être renforcée. Notre engagement doit être total. Un territoire ne doit pas être délaissé par rapport à un autre. Un citoyen ne peut pas être pénalisé par rapport à un autre en considération de son lieu de résidence. Ces fractures territoriales sont bel et bien présentes et sont source d’inégalités. Nous devons promouvoir l’équité entre les territoires, qu’ils s’agissent de territoires littoraux ou non, de territoires ruraux, péri-urbains et urbains.

Les politiques publiques conduites tant au niveau national que local doivent tenir compte de ces diversités pour y apporter des réponses justes. Les Maires et les élus municipaux en sont des acteurs clés. Leur proximité leur permet, mieux que quiconque, de connaître la diversité de leur territoire, leurs forces et faiblesses, de la couverture numérique à la mobilité douce et propre en passant par l’accès aux services publics. Une attention toute particulière doit être portée aux populations les plus fragiles comme les personnes âgées avec, au premier plan, l’accès aux soins et notre combat contre les déserts médicaux symptomatique de notre pays.

Ces réussites ne peuvent être effectives qu’avec les forces vives de tous. Les Maires ne pourront y arriver seuls. L’État doit leur apporter un soutien et un accompagnement solides et durables. D’un point de vue financier, d’une part. Si les Maires sont conscients de la nécessité de réduire les dépenses publiques, ils souhaitent que cette responsabilité soit partagée et non pas l’apanage unique des communes qui voient, qui plus est, accroître leurs missions. L’État doit garantir aux communes les moyens d’assumer leurs missions de proximité et d’intérêt général. En impulsant une politique ambitieuse, d’autre part. Des programmes ont été annoncés par le Gouvernement à destination des territoires ruraux. Face aux difficultés structurelles de ces derniers, cette dynamique doit être pérennisée, intensifiée et dotée de moyens correspondants, tout en accordant aux acteurs locaux une large place.

L’échéance électorale de mars 2020 est un tournant citoyen à ne pas manquer. Nos concitoyens attendent de leurs futurs élus des garanties fortes et des actions structurantes. Des exigences bien identifiées existent et ne peuvent être ignorées :

1- La maîtrise des finances locales
Elle ne peut être assurée que si les élus peuvent s’appuyer sur une base fiscale stable permettant d’avoir de la visibilité pour développer et investir dans leurs territoires.

2 – La protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique
Dans ce domaine, plus que dans n’importe quel autre, chacun, à son échelle, niveau local compris, peut engager des actions de transformation. Des leviers sont à la disposition des élus locaux pour améliorer la qualité de vie de leur citoyen : encourager une agriculture responsable en favorisant les circuits courts dans la restauration collective, lutter contre la pollution atmosphérique en développant avec les EPCI des solutions de mobilité douce, sensibiliser à une consommation sobre des ressources en facilitant le déploiement de réseaux de réemplois…

3 – L’attractivité et le rayonnement
Nos villes doivent être des lieux où il fait bon vivre, où la famille peut s’épanouir dans la certitude que sa liberté et sa tranquillité seront assurées. L’attractivité de nos villes via le maintien d’un tissu local de commerces et leur rayonnement culturel participent à part entière à cette qualité de vie. Pour y parvenir, la vitalité et le maillage du tissu associatif est une de nos priorités.

Ces axes constituent le fil rouge de l’ensemble des représentants d’agir_la droite constructive qui se mobilisent avec vigueur pour que ces engagements vivent tout au long de la campagne électorale mais également, et c’est surement là le point le plus important, après ces élections afin que ces transformations soient effectivement enclenchées et irriguent le quotidien de tous les Français.


(Lien vers doc PDF)

Suivez-nous sur Twitter

© 2019 Tous droits réservés - Mentions légales - Conçu par CONCILIUM