Réaction d’Agir au discours d’Emmanuel Macron à Strasbourg

Le Président de la République s’exprimait ce matin au Parlement européen pour donner sa vision de l’avenir de l’Europe.

Le fort engagement européen exprimé et le volontarisme des propositions pour réformer l’Europe s’inscrivent pleinement dans la ligne politique humaniste et européenne d’Agir – la Droite constructive. Nous nous retrouvons notamment dans l’idée d’une souveraineté européenne dans les domaines de la sécurité intérieure et extérieure, d’une économie protectrice des travailleurs et des consommateurs, du climat et de l’énergie, de la santé et de l’alimentation et enfin du numérique.

Toutefois, dans le contexte de montée des populismes dans l’Union Européenne mais aussi des tensions avec les pays de la périphérie de l’Europe, notamment la Russie et la Turquie, il faudra ne pas se contenter d’ouvrir le débat. Face au risque de déconstruction de l’Europe et de retour des démons du passé qui ramèneraient les conflits au cœur de nos Nations, on ne pourra se contenter de « profession de foi », il faudra des « actes de foi ». En effet, l’Europe ne peut plus se contenter de discours et d’ajustements techniques.

Pour retrouver la confiance des peuples et garantir la Paix, il faut désormais de l’efficacité et donc un plan à la hauteur du pari que firent les Pères fondateurs de l’Europe il y a bientôt 70 ans.

Nous attendons donc maintenant de connaître les voies que le Président de la République envisage d’emprunter afin de transformer cette volonté en initiatives et nous ferons, de notre côté, des propositions concrètes pour nourrir les pistes du Gouvernement et le choix des européens lors du scrutin de 2019.

Olivier BECHT
Tokia SAÏFI
Fabienne KELLER
Délégués nationaux d’Agir – la Droite constructive

© 2019 Tous droits réservés - Mentions légales - Conçu par CONCILIUM