Agir soutient le principe des listes nationales pour les élections au Parlement européen

L’Assemblée nationale examine cette semaine le projet de loi relatif à l’élection des représentants au Parlement européen, qui vise notamment à réintroduire des listes nationales. Les élections sont un temps fort de la démocratie et cette mesure qu’Agir soutient doit permettre de mieux associer les Français aux débats sur l’avenir de l’Union.

En tant que directeur de campagne de l’UMP lors des élections européennes de 2009, j’ai en effet pu expérimenter les difficultés que posent les listes régionales pour coordonner une campagne et organiser des débats fructueux. Sans compter que ce sont des députés français que nous élisons au Parlement européen, et non des élus régionaux.

Pourtant, alors que la participation des Français aux élections européennes diminue de scrutin en scrutin, passant de 60,7% en 1979 – date de la première élection au suffrage universel direct – à 42,4% en 2014, il est aujourd’hui essentiel de redonner du sens au projet européen en prenant les mesures nécessaires au renforcement de la légitimité et de la représentativité du Parlement européen.

Agir compte d’ailleurs prendre toute sa part dans le débat européen en présentant des candidats aux prochaines élections de 2019.

Franck Riester
Délégué national d’Agir

© 2019 Tous droits réservés - Mentions légales - Conçu par CONCILIUM