A propos du Conseil National des Républicains

Ce conseil national de LR confirme que le parti est devenu une pétaudière et Laurent Wauquiez un autocrate qui peine à affirmer son autorité. Il devient donc autoritaire : Évictions, non-respect des statuts, sifflets, faisant ressembler les Républicains au FN de la grande époque…

Le choix d’une ratification du bureau politique, dérive déjà constatée sous le règne de Nicolas Sarkozy, au lieu de l’élection qui est prévue par les statuts, bafoue le droit des adhérents.

Pas de liberté de candidature et des tractations derrière le rideau, menées dans l’opacité la plus totale, par le nouveau Président, contrairement à ce que prévoient les statuts qui stipulent que le conseil national procède à l’élection des membres du bureau politique, ce qui aurait permis la représentativité que réclamaient justement Florence Portelli et Maël de Calan.

Valérie Pécresse montrée du doigt par Laurent Wauquiez depuis des semaines, sifflées à son arrivée et le Président des LR qui feint de les appeler au calme, des cadres pas invités car pas assez dociles, des militants invités en contravention aux statuts, des personnalités évincées…

Laurent Wauquiez passe en force et inscrit ses premiers pas dans la logique d’une République autoritaire en parfaite cohérence avec un corpus idéologique décentré qu’il impose arbitrairement à tous et avec une attitude politique sectaire à l’endroit du Gouvernement et de tous ceux qui ne pensent pas comme lui.

Frédéric Lefebvre
Délégué national d’Agir

© 2019 Tous droits réservés - Mentions légales - Conçu par CONCILIUM